Badge of the Deuxième D.B.

6. Arrivée en Normandie. (21 avril - 8 sept 1944)

© Copyright 2000 Gaston Eve


Information tirée de "L'Odyssee de la Deuxieme Compagnie de Chars" Editions Lyonaises par General Jacques de Witasse.
Leclerc avait refusé d'être collé sur une armée ex-Vichy. Il avait fait plusieurs tentatives pour obtenir le Deuxième Division Blindée (2ème DB) assigné au 21st Army Group de Montgomery (avec les "Desert Rats" qu'il a beaucoup admiré). Il a échoué mais était considérablement apaisé quand il a été assigné à la 3ème Armée du Général Patton, plus précisément à la 15 Corp avec le 5ème Division Blindée américain, et les 79 et 90 Divisions d'Infanterie américain, sous le commandement du Général Wade H Haislip, un américain francophile, instruit à Paris et francophone.

1 août: La 501ème Régiment de Chars de Combat (RCC) et les autres Français Libres ont débarqué à "Utah Beach", et après avoir été rangé dans l'ordre, s'est mis en route pour St Mère Église. Un bouteur américain avait dégagé juste une route à travers la ville endommagée. Ils ont passé à Le Haye du Puits, puis le long de la route de Lessay - Coutances par l'espace de Lessay. Pendant la première semaine leur avance ressemblait pratiquement à un défilé de victoire. Elles ont stupéfié les américains en se reposant autour des feux de camp la nuit. C'était leur patrie. Ils n'ont eu pas la moindre intention de se cacher aux allemands sur leur propre sol.
6 août: Ils ont atteint Coutances.
9 août: Arrivé dessus Avranches où ils ont été tenus en réserve pour aider à repousser l'évasion allemande au sud de la poche de Mortain-Falaise.
(Un escadron du 1ère Régiment du Marche de Spahis Marocaine (RMSM) a été envoyé à Mortain et était le premier groupe des Forces Française Libre dans le combat.)
10 août: A l'aube la Deuxième Compagnie est partie Avranches et a atteint Château-Gontier ( 35km au nord d'Angers ). Ils ont continué vers Le Mans, qui avait été pris seulement quelques heures plutôt par les Américains. Ils se sont reposé là quelques heures.
11 août: Ils sont parti du Le Mans le matin, passant plusieurs chars de 12ème Régiment Chasseurs D'Afrique (RCA) détruits par les canons antichar allemands. Bivouaque durant la nuit.
12 août: Ils ont passé Alençon, se dirigeant vers le nord sur un tiret non autorisé vers Paris mais se sont appelés en arrière et à 12 heures le 12 août et arrive à voit parmi un bouchon épouvantable.

Un groupe a été détaché, et à 18 heures envoyé du nord vers le sud par la Forêt d'Écouves au rendez-vous avec le 1er RMSM, commandé par Roumiantzoff, qui conduisait du sud au nord. Ils avaient rencontré les blindés allemands cachés dans les arbres. Cela maintenant constituait une menace au flanc du 2ème DB. Ceci s'avéra être le premier combat sérieux de la 2ème Compagnie. Capitaine de Witasse (Commandant du Compagnie) a voulu que l'infanterie soit envoyé en reconnaissance dans les bois l'un ou l'autre côté des blindées avançant. Avec la tombée de la nuit imminente, c'était impossible, ainsi les chars ont été obligés d'avancer par une route étroite avec la couverture dense de la forêt des deux côtés. Il était impossible de manœuvre ou de riposter. Les allemands étaient entrain de tendre une embuscade à la Croix de Medavi, une jonction de huit routes. Dans la soirée du 13 août (suivant le combat dans la Forêt d'Écouves ) le groupe a été mis au repos à quelques kilomètres au sud d'Argentan, en protégeant le PC et en appréhendant des allemands qui essayaient d'échapper au Poche de Falaise. Ils ont passé les dix jours suivants a faire sauter des allemands. Une permission a alors été obtenue d'avancer vers Paris le 23 août.


Leclerc arrives on Utah beach
General Leclerc arrives on "Utah beach" Normandy.
Capitaine Jacques de Witasse, company commander for the european campaign
Far left Captain Jacques de Witasse, company commander.
View of damage to front of Montereau at Alençon
The front of the original Montereau, preserved at Alençon. Shows the Sherman's vulnerability to the German 88.
Routine maintenence
Routine maintenance, cleaning Montmirail's cannon.