Badge of the Deuxième D.B.

9. La Libération de Grussenheim.

© Copyright 2000 Gaston Eve


Note générale:
En janvier 1945 la 1ère Armée Française du Général de Lattre, qui battaient la longueur entier de France, avait entouré un grand nombre d'allemands dans la "Poche de Colmar". La défense allemande était très forte. Pour empêcher les Allemands de s'échapper de la poche et menaçant l'avance alliée en Allemagne, il était essentiel de prendre les villages à l'est, vers Markolsheim, y compris Grussenheim. Général Haislip a appuyé les Forces Françaises Libres et avait développé des relations d'amitié avec Leclerc, en dépit de ses occasionnelles incursions non autorisées. Haislip a bien compris les mauvais relations entre l'Armée Française régulière et les Français Libres, mais il acceptait de donner (temporairement) une partie de 501ème RCC ["Régiment de Chars de Combat"] et quelques RMT ["Régiment de Marche du Tchad"] à aider le Général de Lattre. Les Français Libres étaient mutilés sévèrement. Les unités d'infanterie de la 1ère Armée Française qui ont été censées aider le FFL libérer le village ne sont jamais arrivées. On a constaté plus tard qu'elles ne sont pas arrivés parce qu'elles avaient pas de bottes !

La Deuxième Compagnie Chars a inclus:
Section de Commande: 2 chars, un half-track par radio, une jeep et une section de moto.
Section de Ravitaillement: 4 camions (munitions, carburant, bureau, et un camion de réserve en remorquage un petit canon), et un Half-Track de dépanneuse.
Il y avait trois Sections de chars, chaque Section avait un char de commande.
Montmirail était char de commande de la Première Section
La veille du départ pour la Normandie la compagnie a reçu un Sherman supplémentaire, armé avec un canon de 105mm. Ils l'ont baptisé La Moscowa et a été attribuée à la Section de Commande. Par conséquent la force de compagnie était forte de 18 chars.

L'équipage de MONTMIRAIL:
Lieutenant Louis Michard, Commandant de char (et Section);
Sgt Étienne FIorkowski, Tireur;
André Mengual, Radio et Chargeur; (remplacé Paul Lhopital, blessé 24 août à Paris)
Sgt Gaston Eve, Pilote;
Marc Casanova, Aide-Pilote.

L'équipage de l'ARCIS-SUR-AUBE:
Sergent Julien Vergnory, Commandant de char;
Roland Hoerdt, Tireur;
Jean de Valroger, Radio et Chargeur;
Sergent René Tracqui, Pilote;
Pierre Régnier, Aide-pilote.

Notes Générale entre les [ ] parenthèses carrées écrit par Marc Eve.


Les chars après la bataille
Les chars immédiatement après la bataille.
Leclerc, Selestat
"Leclerc, Selestat après son inspection."
Montmirail le lendemain matin avec petit fanion français, André Mengual en haut Étienne Florkowski à gauche
Montmirail le lendemain matin avec petit fanion français. André Mengual en haut Étienne Florkowski à gauche, Gaston Eve à son poste.